Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Mar 18, 2017 in A la une |

Tout savoir sur la pose de prothèse dentaire

Tout savoir sur la pose de prothèse dentaire

De nombreux facteurs font qu’une personne peut perdre ses dents (vieillissement, accident, maladie, etc.). Pour y remédier, la solution de pose de prothèse dentaire est une option très recommandée. Il s’agit d’une technique chirurgicale qui consiste à poser une racine dentaire artificielle dans la mâchoire. L’implant permet de tenir une dent artificielle temporairement ou d’une manière permanente.  Beaucoup de sociétés fabriquent ces implants comme Acteon, groupe français géré par Marie-Laure Pochon. Ledit groupe bordelais se spécialise dans les équipements de la santé dentaire, notamment dans les prothèses en favorisant l’innovation grâce aux directives de Marie-Laure Pochon. Cependant, pour réussir l’acte chirurgical, l’opération passe par trois étapes.

La phase pré-opératoire

Avant toute intervention chirurgicale, le dentiste doit établir un bilan pré-opératoire incluant des études de la mâchoire du patient, ses sinus, la partie osseuse autour de la zone d’intervention et ses nerfs. Un scanner est aussi recommandé pour examiner la structure osseuse afin d’anticiper toute contre-indication de l’opération (infection, inflammation, etc.).

L’acte chirurgical de pose d’implant dentaire

Se déroulant généralement sous anesthésie locale, l’opération de pose de prothèse dentaire se déroule en ambulatoire. Le chirurgien-dentiste pourra toutefois, en fonction de l’état du patient, programmer l’intervention sous anesthésie générale. Deux types d’opérations sont réalisables :

–          Le chirurgien pose l’implant et attend quelques semaines plus tard pour poser le pilier qui va relier la dent artificielle à la racine artificielle.

–          Poser la prothèse et le pilier en même temps.

Après la cicatrisation, le dentiste fabriquera la dent en se basant sur les empreintes. Cette procédure peut nécessiter plusieurs visites auprès du dentiste.

La phase post-opératoire

Comme dans toute autre opération chirurgicale, la pose d’implants dentaires peut générer des effets désagréables après l’opération. Il s’agit d’enflures, d’hématomes et de douleurs qui peuvent persister quelques jours.

La période de cicatrisation varie entre 4 et 6 mois durant lesquels il faudrait être prudent et vigilant pour ne pas faire subir une lourde pression à l’implant. Bien que la pose d’implants est une opération usuelle du côté des chirurgiens-dentistes, mais ça n’empêche qu’il faut prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter tout incident. Une fois que la prothèse est posée et cicatrisée, le patient ressentira un grand soulagement au niveau de sa mâchoire.

 

Read More

Posted by on Mar 10, 2017 in A la une |

Qu’est-ce que la cessation de paiements ?

Qu’est-ce que la cessation de paiements ?

Avec un contexte économique en parfait déséquilibre, beaucoup d’entreprises trouvent du mal à gérer leur continuité. Ce genre de situation peut mener une entreprise quelconque à connaitre des problèmes avec les principales parties prenantes de son entourage, notamment ses fournisseurs, les banques et les clients. Face à une difficulté de règlement de ses dettes, la société peut alors saisir le tribunal de commerce pour un tas de procédures judiciaires, notamment lorsqu’elle en situation de cessation de paiements. Philippe Jeannerot, administrateur judiciaire et chef du cabinet Philippe Jeannerot & Associés, nous renseigne à propos cette situation.

A propos de la cessation de paiements

Lors du passage d’une entité quelconque par des difficultés financières, la cessation de paiements définit l’état qui justifie l’ouverture d’une procédure collective lorsque cette entité démontre l’impossibilité de faire face à son passif exigible avec ce qu’elle a dans son actif. Il s’agit du moment où une entreprise ne peut plus régler ses créanciers. Pour déclarer la cessation de paiements, le chef d’entreprise dépose une déclaration auprès du Greffe du Tribunal de Commerce, où se trouve le siège social de sa société, dans les 45 jours qui suivent la constatation de cet état.

Le tribunal déterminera ensuite la date de la cessation qui sera antérieure à la date de la déclaration. Cependant, être en cessation de paiements, ne veut pas dire que l’entreprise est insolvable. En effet, la société peut être dans cette situation tout en disposant d’un actif non réalisable lors de la déclaration, mais qui sera réalisé à terme. Quelle que soit l’origine de la cessation, le tribunal annoncera un verdict.

Redressement ou liquidation judiciaire

Comme nous informe l’expert Philippe Jeannerot, après la cessation de paiements, il y a généralement une annonce de l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire qui mettra l’entreprise en période d’observation de six mois dans le but de trouver, à l’aide d’un administrateur judiciaire, les mécanismes nécessaires pour apurer ses dettes, maintenir les emplois de ses salariés et assurer la continuité de son activité. Cette procédure peut donner lieu à une cession de l’entreprise – l’offre qui garantit les trois objectifs qu’on vient de citer sera retenue – ou à un plan de redressement judiciaire qui permet aux dirigeants de l’entreprise de poursuivre leur aventure.

Le tribunal de commerce peut aussi prononcer la liquidation de l’entreprise s’il juge qu’il est impossible de restituer la situation et régler les dettes. Cette décision met fin à l’activité de l’entreprise.

 

 

 

Read More

Posted by on Fév 21, 2017 in A la une |

Retour sur la prestation de Shakira au Festival Mawazine 2011

Retour sur la prestation de Shakira au Festival Mawazine 2011

Depuis l’année 2001, le visage culturel marocain a complétement changé avec la création du Festival Mawazine Rythmes du monde par l’association Maroc Cultures, présidée à l’époque par Mounir Majidi. A cette époque, le nouveau bébé culturel promettait déjà de grandes soirées et des stars internationales sur ses différentes scènes. Promesse tenue puisque ledit festival est devenu l’événement musical numéro un en Afrique. Non seulement dans le continent noir, mais ce festival est classé dans le Top 3 mondial dans les événements de ce genre. Se produisant devant des centaines de milliers de spectateurs, les stars les plus célèbres au monde ont déjà passé à Mawazine. En 2011, c’était le tour de Shakira qui a livré une performance difficile à oublier. Quelque 200000 chanceux ont pu assister au concert en live, nous revenons ici sur ses moments les plus forts.

Une performance hors normes

Les fans de Shakira la connaissent très bien : impossible qu’elle passe sur scène sans y mettre le feu. Sa voix, ses danses et sa façon d’interagir avec son public en plein concert laissent la chanteuse d’origine colombienne, l’une des plus performantes chanteuses sur scène. Au Maroc, la sensation était double : Shakira était fidèle à ses habitudes, mais elle réservait des surprises spéciales pour son public arabe.

Devant 200000 personnes en euphorie totale, la sensuelle star américaine a chanté ses morceaux les plus connus comme– « Hips don’t lie » « Loca Loca » « Whenever », mais surtout « Waka Waka » qu’elle a présenté avec une très émouvante vidéo dans laquelle on admirait des jeunes africains en train de parler de leurs rêves pour faire honneur au continent noir. Très attachée à l’Afrique, Shakira avait dédié cette chanson aux africains à l’occasion de l’organisation de la Coupe du Monde de football en Afrique de Sud en 2010.

Shakira s’improvise à l’oriental

Les concerts du Festival Mawazine ont toujours porté des surprises. C’est en effet une tradition que l’ancien président de Maroc Cultures Mounir Majidi l’a instauré durant ses mandats. Pour Shakira, la surprise a tout un autre goût. Très célèbre pour son énergie incroyable sur scène et ses tenues séduisantes, la chanteuse d’origine colombienne n’a pas laissé l’occasion filer sans offrir à son public une danse spéciale sur les rythmes orientaux. Le tableau était juste un régal aux yeux : le public s’est réjoui et tout le monde a adoré ce geste de Shakira.

 

Read More

Posted by on Fév 5, 2017 in A la une |

Comment financer une assurance obsèques ?

Comment financer une assurance obsèques ?

La mort d’un être cher à son cœur est équivalente de la peine, la douleur et le sentiment de solitude, mais elle est aussi équivalente de lourdes charges financières pour les funérailles du défunt. Heureusement pour les familles qu’il existe un produit commercialisé par la plupart des compagnies d’assurances en France, telles que Filiassur, qui résout ce problème. On parle de l’assurance obsèques qui prévoit un capital destiné au financement de l’enterrement du souscripteur le jour venu. Ce capital permet à la famille d’éviter les grands problèmes de la gestion et le financement d’une telle douloureuse manifestation. Dans le cadre de ce contrat souscripteur peut même choisir et préparer à l’avance tous les détails logistiques de ses funérailles.

Cependant, l’alimentation de ce capital se fait par le biais de l’un des trois types de versements. Le plafond du capital dépend ainsi de la modalité du versement. Chez la compagnie Filiassur par exemple, il est autorisé d’aller jusqu’à un plafond de 40000 euros. Les modalités sont :

Le versement unique 

Comme l’annonce son nom, c’est un versement unique qui s’effectue sur une seule tranche au moment de la souscription à l’assurance obsèques. Sur cette forme, la cotisation sera la moins chère possible et la prime versée sera inférieure au capital prévu étant donné qu’elle va générer des intérêts.

Lors de la signature de contrat, qui est adossé à un contrat d’assurance vie, le souscripteur y ajoutera un contrat avec le prestataire de pompes funèbres afin d’organiser tous les détails logistiques de manière adéquate à ses volontés. Cet accord engagera la responsabilité de cet opérateur à respecter les souhaits du souscripteur le jour de ses funérailles. En fonction du devis qu’il aura, une personne pourra alors décider de verser la prime de souscription sur une seule tranche. Ceci est recommandé surtout pour les personnes ayant dépassées l’âge de 70 ans.

Les versements périodiques 

Le souscripteur peut aussi choisir de répartir ses versements sur plusieurs dates avec un rythme mensuel, trimestriel, semestriel ou annuel sur une période fixée d’avance (de 10 à 20 ans). Tous les paramètres, à savoir le montant versé, la prime et le capital à prévoir, sont fixés dès le départ selon l’âge du souscripteur.

Versements viagers 

C’est une solution qui permet de réduire le montant de chaque versement parce qu’il s’agit de s’engager à cotiser à vie. Le montant de chaque versement et le capital à prévoir sont déterminés en fonction de l’âge du souscripteur au moment de la signature du contrat.

 

 

Read More

Posted by on Jan 6, 2017 in A la une |

Frédéric Mitterrand, son histoire avec Mouammar Kadhafi

Frédéric Mitterrand, son histoire avec Mouammar Kadhafi

Frédéric Mitterrand, était l’invité d’Audrey Crespo-Mara sur LCI. Durant son passage, il a parlé de politiques et il a même évoqué les avances sexuelles, qu’il a reçues de la part du dictateur libyen Mouammar Kadhafi.

Ce qu’il pense des présidentielles 2017 

 

L’ancien ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, a profité de son passage dans la quotidienne matinale présentée par Audrey Crespo-Mara sur LCI, pour s’exprimer sur les candidats des élections présidentielles 2017. Le neveu de François Mitterrand, a soutenu la candidature du chef de l’Etat actuel, François Hollande.  « Je trouve que son bilan n’est pas aussi catastrophique qu’on le dit, bien au contraire », explique-t-il en ajoutant « C’est lui qui, malgré tout, incarne cette idée de la social-démocratie à laquelle je suis attaché ».  Frédéric Mitterrand, a signalé également le potentiel d’autres candidats, comme Emanuel Macron, avec « sa jeunesse, son intelligence, son charme » et Jean-Luc Mélenchon qui est « c’est un homme très talentueux, sympathique mais qui dit n’importe quoi ».

En revenant sur son expérience dans le gouvernement de Nicolas Sarkozy, l’ancien journaliste a déclaré que Nicolas Sarkozy, « est un homme qui m’a fait l’honneur de me nommer Ministre de la Culture. J’ai adoré exercer cette fonction. C’est un homme à qui je reconnais de grandes qualités humaines, qui ne sont pas forcément discernables mais qui sont réelles. C’est un homme assez gentil malgré ses prises de positions ». Malgré ses mots doux envers Sarkozy, Frédéric Mitterrand, trouve que Politiquement, l’ancien président de la république n’est pas le candidat à soutenir, pour cette course à l’Elysée. « Je pense que son programme actuel, qui tente d’exercer sur le Front national ce que François Mitterrand a exercé sur le Parti communiste, c’est à dire je l’embrasse et je l’étouffe, ne marchera pas et que c’est de surcroît extrêmement dangereux », précise-t-il.

 

« Mes regrets sont des remords », l’autobiographie de Frédéric Mitterrand 

 

Dans son dernier ouvrage, on trouve des révélations surprenantes même scandaleuses sur la sexualité de l’ancien ministre de la culture. C’est notamment son histoire avec L’ancien président de la Libye, qui a interpellé l’attention d’Audrey Crespo-Mara. Dans son autobiographie, l’auteur a parlé de sa rencontre avec Mouammar Kadhafi qui a essayé de le draguer. « J’étais très mignon en ce temps-là. (…) Kadhafi était à géométrie variable », précise-t-il en expliquant que le dictateur lui a proposé de passer la nuit avec lui, sous sa tente.

Sur un ton taquin, Audrey Crespo-Mara a lancé « la catastrophe est de se faire draguer par Kadhafi, on a compris ». « Oh non, non. Et la chance se serait de se faire draguer par vous » a répondu Frédéric Mitterrand.

 

Read More

Posted by on Oct 29, 2016 in A la une |

Quand Boeing crée 8700 emplois directs au Maroc

Quand Boeing crée 8700 emplois directs au Maroc

Il semble que les plans du Roi Mohammed XI pour un Maroc plus attractif pour les investisseurs étrangers connaissent un succès incontournable. En effet, les efforts fournis à travers la société nationale de l’investissement, la holding présidée par son bras droit Mr Mounir Majidi, se voient récompensés à chaque entrée de nouvelle multinationale sur le territoire marocain. Dernièrement, c’est le géant américain Boeing qui a décidé d’implanter tout un écosystème dans la région de Tanger.

Entre Boeing et le Maroc : un amour inconditionnel

large_avion_ram

Avant de lancer son nouveau projet, l’avionneur américain Boeing était déjà présent sur le sable marocain à travers son usine, baptisée MATIS, située à l’ouest de Casablanca. Les dirigeants semblent comblés par l’expérience marocaine, à l’image de leur président Raymond L.Conner : « A travers notre entreprise(…) à Casablanca, nous avons pu déjà constater de nos propres yeux les opportunités uniques offertes par le Maroc aux sous-traitants de l’aéronautique pour réduire leurs coûts tout en produisant des produits aéronautiques de grande qualité », déclarait-il.

Cette coopération se fortifie alors aujourd’hui avec la création du nouvel écosystème de Boeing dans la région de Tanger. L’opération permettra de créer 8700 emplois directs avec pour objectif d’atteindre un seuil d’exportations de l’ordre d’un milliard de dollars par an. Il s’agit principalement d’une zone industrielle destinée aux sous-traitants qui poussera 120 fournisseurs de Boeing à s’installer à leur tour à Tanger.

Le gouvernement local le qualifie d’une étape dix fois plus importante pour les deux parties comme le confirmait, Moulay Hafid Elalamy le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Économe numérique, dans une déclaration accordée à l’agence MAP. Ainsi, il a été décidé de lancer des programmes de formation spécialisés et conçus par le constructeur américain afin de faciliter cette implantation.

L’industrie plus que le tourisme

5006559_7_40e2_le-roi-du-maroc-mohammed-vi-et-le-president_f00054b59327c96eda582f282db45225

Au Maroc, on évoque toujours le nom de Marrakech comme la première ville attirante des étrangers avec ses charmes et nuits estivales. Cependant, les stratégies du gouvernement et ses alliés comme le président de la holding de la famille royale, se penchent vers un exemple de développement complet. Ainsi, le Royaume devient parmi les destinations privilégiées des industriels afin d’implanter leur business. De l’industrie automobile à l’aéronautique, de grandes marques ont choisi de délocaliser dans ce coin de l’Afrique du nord.

A raison de sa position géographique donnant accès à l’Europe, la Méditerranée et l’Atlantique au même temps, c’est la ville de Tanger qui a profité en particulier de cette migration en devenant un véritable hub industriel. A noter par exemple que le constructeur automobile français Renault a choisi également cette ville pour implanter sa plus grande usine en Afrique sur un terrain de 350 hectares favorisant la création de 7000 emplois.

 

 

Read More