Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Juin 17, 2017 in Monde en images |

Qui est Emilie Broussouloux

Qui est Emilie Broussouloux

Thomas Hollande, l’avocat des salariés de Tati, c’est affiché vendredi 26 mai dernier au côté de la magnifique journaliste Emilie Broussouloux sur les marches du festival de cannes, en compagnie de sa maman Ségolène Royal. Depuis quelques mois, la journaliste apparait de plus en plus régulièrement au côté de l’avocat de 32 ans. Qui est cette journaliste de 26 ans qui suscite la curiosité des journalistes ?

Journaliste avant tout

Originaire de Brive la gaillarde en Corrèze, Emilie Broussouloux a décroché son diplôme de journalisme de l’Ecole supérieur de journalisme de Paris, avant d’entamer son expérience professionnelle en 2013, sur iTélé et direct 8 en tant que stagiaire. Pour passer par la suite à rédactrice pour le JT sur M6 et intégrer ensuite canal pour l’émission Infosport+. Son envie de devenir journaliste, elle la doit à la présentatrice de télévision Maya Lauqué qui un jour est venu parler de son métier dans la classe d’Emilie Broussouloux quand cette dernière était en seconde.

Mais aussi sportive

Passionnée par le rugby depuis son jeune âge, et sportive en pratiquant tous les sports possibles tennis, gym running, et soutenant le club de rugby de sa ville d’origine, Emilie Broussouloux a toujours préféré présenter les émissions de sport, en effet en 2015 sur France 2 a présenté Stade 2, et puis dans Télématin et France info pour présenter le JT du sport. Durant les Jeux olympique de Rio, elle a commenté les exploits de nos champions sur France 2, elle collabore encore avec BFM TV ainsi que SFR sport.

Depuis novembre 2016, Emilie a officialisé sa relation avec le fils de l’ancien président de la République et semble depuis filer le parfaite amour.

Thomas Hollande l’un des avocats représentant les salariés de Tati, est au cœur de l’actualité. En effet, l’enseigne Tati est en redressement judiciaire depuis début mai, le tribunal de commerce a désigné un administrateur judiciaire. Même ci des offres de reprises se sont manifestés, les salariés s’inquiètent de leur sort puisque aucune offre n’a proposé la reprise de la totalité des magasins. C’est pour cette raison que le talentueux avocat de 32 ans, a accusé la loi Macron 2015, d’être la seule responsable des inquiétudes des salariés, vu que cette loi permet au groupe ERAM d’éviter sa responsabilité envers ses filiales et de supprimer les plans de sauvegarde d’emploi. Une affaire très médiatisée, dans laquelle Thomas Hollande n’a pas hésité de demander au nouveau président d’intervenir et de mettre la pression à la société mère pour reprendre les salariés qui ne seront pas concernés par les offres de reprise. Le tribunal avec l’aide de son administrateur judiciaire, examinera les offres de reprise le 19 juin prochain.